Le canal du Nicaragua 2

, le

Canal interocéanique du Nicaragua. Un véritable atout économique pour ce petit pays d’Amérique centrale.

Un développement économique global intéressant pour le Nicaragua

La pauvreté touche environ 45% de la population du Nicaragua, le pays voit l’afflux massif de capitaux pour la construction de l’infrastructure du canal comme étant très bénéfique pour l’ensemble de la population du pays. On estime que les financements dans les secteurs annexes tels que les industries de l’énergie, les services bancaires et financiers et le tourisme contribueront fortement à développer ce pays situé entre la mer des Caraïbes et l’océan Pacifique.

Une taille globale revue à la hausse

Il a une profondeur d’un peu moins de 30 mètres, et une largeur totale du canal sera de 230 m à 520 m. La largeur fluviale sera de 75 m au lieu de 55 m pour le canal de Panama. On estime également que le chargement total pour un bateau traversant le canal du Nicaragua sera de 400.000 tonnes comparé aux 150.000 pour son voisin du Panama. Seul bémol, sa longueur, qui sera trois fois plus longue que son voisin panaméen. La construction de ce canal est vue comme une infrastructure complémentaire à celle du canal de Panama. Le canal du Nicaragua a été construit pour recueillir les porte-conteneurs, trop grands pour le canal du Panama considéré bien plus comme un partenaire du transport maritime. En terme de volume combiné, les deux canaux pourraient atteindre 1400 milliards de milliards de dollars dans les années 2030.

Une modification du flux maritime mondial

Sur le plan géographique, le canal a pour objectif d’ouvrir une des plus grandes voies maritimes du monde. Il passera du fleuve Brito à l’ouest sur la côte pacifique, puis entrera dans le lac Nicaragua pour finir à Punta Gorda sur la côte Caraïbe. Un très grand port devrait être construit sur la partie pacifique du canal. Au vu du nombre et de la qualité des infrastructures du Nicaragua, il sera nécessaire de construire des routes pour l’acheminement d’équipements lourds, notamment utilisés pour le forage du canal. Ce dernier aura, un autre atout pour le Nicaragua, le fait de pouvoir améliorer un vaste ensemble d’infrastructures dans le pays. Il apportera ainsi de la richesse en créant de l’emploi. Ainsi, il participera à la réduction de la pauvreté, permettra d’améliorer les conditions de vie et l’éducation des enfants. Ce projet transformera donc le Nicaragua en un pays compétitif, à même d’offrir et de renouveler ses ressources. Ce petit pays d’Amérique Centrale sera à même d’affronter les défis économiques du XXI ème siècle.

 

 

 

Partager l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn