Les territoires perdus Français

, le

Les territoires isolés de la France : L’île de Clipperton, Saint-Pierre-et-Miquelon ou encore la Terre Adélie

Que dire sur l’île de Clipperton ?

L’île de Clipperton, aussi appelée île de la Passion, fut découverte le 3 avril 1711, mais ne devint française qu’au début 1931. Située dans le pacifique nord, à plus de 5000 km de Tahiti, 1200 du Mexique et à 10000 de la métropole française, elle a la particularité d’être à la fois la seule zone habitable mais inhabitée du monde, d’abriter le seul lagon d’eau douce au monde et d’être très riche en thonidés (espadons, thons, bonites etc…) !

Comment s’explique l’intérêt de cette île ?

L’intérêt principal de l’île s’explique par le fait que sa zone économique exclusive (ZEE en abrégé) est particulièrement étendue, jusqu’à 200 miles au-delà des côtes de l’atoll ! Cela représente un avantage non négligeable, alors que les experts en géopolitique et en économie considèrent qu’au 21ème siècle, le Pacifique Nord deviendra un espace maritime et économique des plus convoités pour les échanges commerciaux.

Que dire sur l’île de Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Saint Pierre-et-Miquelon, située en Amérique du Nord, est l’unique vestige de la Nouvelle-France. Relaté dans les Mémoires d’Outre-Tombe par Chateaubriand, son nom lui aurait été attribué en 1536 par Jacques Cartier, en lui donnant le nom de Saint Pierre.

L’archipel est considéré juridiquement comme une collectivité d’outre-mer, se composant de deux îles : Saint Pierre et Miquelon.

Une histoire tumultueuse

Il fut, tour à tour administré par les Anglais pus les Français pour rester sous souveraineté française en 1816. Sa population est essentiellement composée de normands, de bretons et de basques qui y faisaient de la chasse à la baleine au XVI siècle.

Et Aujourd’hui que se passe-t-il à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

De nos jours, son activité économique s’est davantage orientée vers la pêche à la morue, le crabe des neiges ou le homard. A noter que Saint Pierre-et-Miquelon demeure le seul territoire d’outre-mer français à ne pas se positionner en zone de climat équatorial ni de climat tropical.

Que dire de la Terre Adélie ?

Située en Antarctique, la Terre Adélie est un petit bout de France, aux confins du monde polaire. Ce territoire a été découvert par Jules Dumont d’Urville vers le milieu du 19ème siècle.

En Terre Adélie, les habitants sont principalement des scientifiques, des manchots, des phoques ou des léopards des mers.

Son statut juridique est particulier. La souveraineté de la France n’est pas officiellement reconnue par la communauté internationale.

Partager l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn