Les villes de demain

, le

Quelles évolutions pour les villes de la planètes ?

L’expansion des villes : l’exode des populations vers les villes est un phénomène mondial

C’est un fait : sur terre, nous sommes de plus en plus nombreux à habiter dans les villes. En 300 ans, la population mondiale est passée de 650 millions d’habitants, avec 7% de la population dans des zones urbaines, à 7,2 milliards à plus de 50% vivant en ville. Ce phénomène est sans précédent dans l’histoire de l’humanité, il annonce un mouvement qui va se poursuivre à l’avenir. Il faut noter que cela concerne principalement les pays du sud, soit les pays émergents. La conséquence directe de ce constat est le développement de villes géantes de plus de 10 millions d’habitants. leur nombre est alors passé de deux, en 1950, à vingt-trois au début des années 2010. Si l’on prend en compte la géographie mondiale, on voit que la croissance de ces mégalopoles se fera principalement au sud du continent américain et en Asie.

Quelles en sont les conséquences directes ?

La ville devient alors, au fil des siècles, le lieu de vie de la plupart des humains et le lieu dans lequel l’homme doit évoluer. La ville représente bien souvent un bassin d’emplois important et le lieu où l’on peut faire des affaires. Comme ces villes sont le centre d’échanges, de marchandises ou de services, elles procurent une opportunité de travail et créent un cercle vertueux qui les placent comme ayant une meilleure productivité et un accès à la connaissance accentuée. Les grandes villes mondiales, comme Paris, Londres, New York, Moscou et Singapour, recueillent les plus grandes universités et centres de recherche du monde.

A noter, également, que le phénomène est tellement fort, et la concentration de richesse est telle que l’on considère, aujourd’hui, que les villes mondialisées sont plus riches que les pays.

Les grandes mégalopoles au coeur de l’innovation

Le constat est simple : l’essentiel des richesses du monde vient des agglomérations urbaines. La pollution venant de la consommation d’énergie, venant bien souvent des énergies fossiles, impacte la santé des citadins.

Pour conjurer ce phénomène, on constate que des villes comme Singapour, Paris, Los Angeles ou Séoul, se réinventent pour affronter l’avenir. Elle visent à créer une véritable transition énergétique avec une multiplication des espaces verts. Ces dernières, situées à la bonne échelle, deviennent alors plus actives que les Etats, dans la lutte contre la pollution et les attaques faites à l’environnement.

En conclusion ?

Les villes représentent de véritables centres économiques du monde, grâce à l’ensemble de leurs infrastructures, leurs centres de télécommunication, via les câbles sous marins, avec  le carrefour des routes, la circulation des hommes et des marchandises. On pourra y ajouter, bien sûr, les aéroports, les ports ou les grandes routes terrestres qui génèrent de grands flux de personnes opérés pour le tourisme ou pour les affaires.

 

 

Partager l'articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn